Mathsmelisso
LA REUSSITE AU CARRE DEPUIS 1996
Ressources Pédagogiques
Ressources Documentaires
Espace Enseignants

Découvrir cette rubrique

Spectacle - Métiers de la scène

Le spectacle vivant fait toujours rêver ! Pourtant, il offre peu de perspectives : moins d’1 professionnel sur 4 vit exclusivement de son art… Pour mettre toutes les chances de son côté, mieux vaut développer plusieurs compétences.

LE SECTEUR

La précarité s’installe

En France, le spectacle vivant – en opposition au spectacle enregistré tels le cinéma et l’audiovisuel – est dynamique. L’offre de concerts, de pièces de théâtre, de spectacles de danse n’a jamais été aussi importante. Pourtant, la situation des quelque 300.000 professionnels du secteur est de plus en plus précaire.

Les artistes, représentant une petite moitié des effectifs, travaillent pour la plupart dans de minuscules compagnies, qui ne vivent que grâce aux subventions de l’État, de plus en plus difficiles à obtenir.

Du côté des métiers de la technique, où la plupart des intervenants sont intermittents du spectacle, la situation est tout aussi incertaine. La réforme de l’assurance-chômage de l’intermittence n’a pas arrangé leur sort.

LES METIERS

Se diversifier pour multiplier les opportunités

Le monde du spectacle regroupe plus de 250 métiers artistiques (chanteur, comédien, musicien…) technico-artistiques (éclairagiste, scénographe, décorateur…) et liés à l’organisation (producteur, tourneur, agent d’artiste…). Tous ont un point commun : la passion. Pour endurer les conditions de travail difficiles, mieux vaut être motivé ! Il est également conseillé de se diversifier. Il est par exemple de plus en plus fréquent que l’on demande à un comédien de savoir chanter ou danser.

De même, un musicien qui sait jouer de plusieurs instruments augmente ses possibilités de cachets. Cependant, le talent ne suffit pas et il faut aussi savoir se vendre. Et pas seulement en multipliant les castings ou les auditions. Mais également en développant des projets personnels pour créer son propre emploi : monter un spectacle, fonder une troupe, etc.

LES FORMATIONS

Priorité aux écoles reconnues

Pour chacun des secteurs (danse, théâtre, musique…), l’apprentissage commence souvent à un très jeune âge. Mais, dans la majorité des cas, les formations sont assurées par des écoles. L’université ne prépare pas à l’exercice d’un art, à l’exception de quelques filières liées à l’écriture et à la mise en scène.

Côté art dramatique, trois écoles nationales, très sélectives, jouissent d’une excellente réputation. Le CNSAD (Conservatoire national supérieur d’art dramatique), à Paris, l’ENSATT (École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre), à Lyon, et l’ESAD-TNS (École supérieure d’art dramatique du Théâtre national de Strasbourg) forment à tous les métiers du théâtre.

Il existe aussi de nombreuses écoles privées très reconnues : cours Florent, cours Simon… Côté musique, les conservatoires offrent des formations classiques et pointues, qui permettent d’avoir de très bonnes bases musicales.

À lire > Musique et son, des métiers en pleine révolution, les Métiers du patrimoine et de la culture, éditions l’Etudiant.

Sur le Net > Plusieurs sites permettent de découvrir les métiers du spectacle et leurs formations : site du ministère de la Culture ; site du Centre de formation professionnelle aux techniques du spectacle ; site du Centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles… (source : « l’étudiant.fr »)

Pour toutes les matières, une pédagogie adaptée


MATHS MELISSO COURS PARTICULIERS est agréé CESU

sous le numéro

N/141209/F/075/S/131


FCGCH1511204423