Mathsmelisso
LA REUSSITE AU CARRE DEPUIS 1996
Ressources Pédagogiques
Ressources Documentaires
Espace Enseignants
Accueil du site > A jeter > Guide des métiers > Mode-textile > Découvrir cette filière

Découvrir cette filière

Mode-textile

Petite forme pour ce secteur qui emploie près de 200 000 personnes en France. Les restructurations et les délocalisations se poursuivent et la concurrence des entreprises des pays émergents s’intensifie.

LE SECTEUR

L’innovation, bouée de sauvetage

Délocalisation des usines Dim en Roumanie, suppression de postes chez le fabricant de lingerie Aubade à Saint-Savin (86)… Depuis plusieurs années, le secteur de l’industrie textile et de l’habillement souffre de la concurrence des pays à faible coût de main-d’œuvre. La crise financière de 2008 n’a en rien arrangé la situation… Au cours des cinq dernières années, l’habillement a perdu un tiers de ses effectifs.

Aujourd’hui, les entreprises qui sortent du lot sont celles qui se montrent les plus créatives et se positionnent sur des niches, comme le vêtement de sport. Dans l’industrie textile, les tissus innovants ont la côte (légers, chauffants, stériles, etc.). Grâce à leur travail de recherche, les entreprises s’assurent des débouchés dans de nombreux secteurs (chirurgie, automobile, etc.).

La haute couture, quant à elle, objet de convoitises, n’emploie en réalité qu’une part infime des professionnels de l’habillement. Un jeune diplômé d’école de mode a plus de chances de trouver un emploi chez Etam ou Vivarte (19 enseignes dont Kookaï, Liberto…) que chez LVMH ou Jean Paul Gaultier.

LES METIERS

Sale temps pour les stylistes

Il y a encore quelques années, les autodidactes avaient toute leur place dans le secteur. Désormais, l’heure est aux diplômés prêts à l’emploi. Avec la modernisation et l’automatisation des usines les diplômés d’écoles d’ingénieurs sont particulièrement recherchés pour concevoir et développer des matériaux de haute technicité.

Les profils commerciaux et marketing sont également prisés car les entreprises doivent développer leur marché pour survivre. En création, les modélistes trouvent un emploi relativement facilement, contrairement aux stylistes, trop nombreux sur le marché du travail par rapport aux besoins : un styliste diplômé sur deux est actuellement au chômage.

LES FORMATIONS

Trente diplômes spécifiques

Du CAP au master, la filière offre un large choix de formations. En deux ans après le bac, le BTS (brevet de technicien supérieur) design de mode, textile et environnement, avec deux options (mode et textile-matériaux-surface) offre une excellente formation, tout comme les deux DMA (diplômes des métiers d’art) liés aux métiers du textile et de la mode.

De niveau bac + 4, deux DSAA (diplômes supérieurs d’arts appliqués) sont particulièrement appropriés : le DSAA mode et environnement et celui de concepteur-créateur textile. Pour les stylistes, certaines écoles spécialisées remportent un franc succès auprès des recruteurs : École de la chambre syndicale de couture parisienne, ESMOD, Duperré, etc.

Pour les métiers de la fabrication textile, les titulaires de diplôme d’école d’ingénieurs spécialisée ont la côte. Parmi elles, l’ENSAIT (École nationale supérieure des arts et industries textiles) à Roubaix (59), ou encore l’ENSISA (école nationale supérieure d’ingénieur sud Alsace), ex ENSITM, à Mulhouse (68), qui propose une branche textile et fibre.

À lire > Les Métiers de la mode, le guide 2009-2010, éditions l’Etudiant.

Contacts > UFIH (Union française des industries de l’habillement), 8, rue Montesquieu, 75001 Paris

> UIT (Union des industries textiles), 37-39, rue de Neuilly, BP 121, 92110 Clichy, tél. 01.47.56.31.00 . Sur le Net > site initié par le FORTHAC (organisme paritaire collecteur du textile, de l’habillement, etc.) et consacré aux métiers du secteur : portail qui permet de s’orienter parmi les marques, les métiers et les formations de la mode. (source : « l’étudiant.fr »)

Pour toutes les matières, une pédagogie adaptée


MATHS MELISSO COURS PARTICULIERS est agréé CESU

sous le numéro

N/141209/F/075/S/131


AFEGJ1511204303