Mathsmelisso
LA REUSSITE AU CARRE DEPUIS 1996
Ressources Pédagogiques
Ressources Documentaires
Espace Enseignants

Reprise de l’encadrement scolaire et aide aux devoirs le jeudi 7 septembre

Découvrir cette filière

Foires, salons et congrès

Des organisateurs d’évènements aux prestataires, en passant par les gestionnaires de sites, le secteur se concentre et se professionnalise. Les recruteurs sont donc à la recherche de profils de plus en plus qualifiés.

Le secteur

Influent, reconnu et source de retombées économiques

Les foires, salons et congrès ont la cote. Selon un sondage Ipsos, 80 % des 1.000 premières entreprises françaises considèrent en effet les foires et salons comme un média efficace. Plus de 65 % estiment qu’elles constituent un investissement directement rentable et sont leur média préféré, juste après la presse. Côté congrès, la France est championne : c’est le premier pays européen pour leur organisation (36% des parts de marché des centres de congrès) et troisième mondiale, derrière les Etats-Unis et la Grande Bretagne, pour le nombre de congressistes.

De telles manifestations ont non seulement un impact financier pour leurs organisateurs et souvent pour les commanditaires (associations, entreprises, groupements professionnels, etc.), mais elles sont aussi sources de revenus touristiques pour les villes, départements et régions où elles ont lieu. "Selon le ministère délégué au Tourisme, l’activité des foires, salons et congrès représente 7,8 milliards d’euros de retombées économiques" (Rapport d’information sur le développement en France des foires, salons et congrès).

Du point de vue des emplois, le secteur a ceci de particulier qu’on y travaille d’abord souvent par hasard, pour ensuite y rester par passion. Les professionnels dépendent, depuis 2000, de la Convention collective nationale Syntec, complétée par un accord spécifique aux métiers des foires, salons et congrès.

Les métiers

De la polyvalence et des pluri-compétences

Les professionnels du secteur des salons, foires et congrès ont vocation à "naviguer", au cours de leur carrière, entre les trois grands types d’acteurs du secteur : les gestionnaires de sites d’exposition, les organisateurs de manifestations commerciales (foires, salons, congrès) et les prestataires de services.

Trois acteurs dont le principal objectif est de créer, faire vivre et faire évoluer des manifestations qui requièrent à la fois des compétences administratives, techniques et commerciales. Le rythme très rapide sur lequel travaillent ces professionnels leur impose donc une certaine polyvalence, voire une double (ou triple) compétence.

Les formations

De l’autodidacte au diplômé d’une école de commerce

Bien que le secteur se professionnalise et recherche des profils de plus en plus qualifiés, certains métiers sont encore accessibles par la petite porte, en débutant par exemple comme hôte(sse).

Pour les postes de direction ou les fonctions commerciales, les diplômés d’écoles de commerce sont désormais prisés, tout comme les titulaires d’un master de gestion.

Pour les fonctions techniques et logistiques, un BTS ou un DUT logistique, voire un BTS tourisme, peuvent être un bon point d’entrée. Une licence professionnelle dans l’évènementiel permet souvent une progression plus rapide vers des postes à responsabilité.

À lire : Les Métiers des foires, salons et congrès, éditions l’Etudiant. Sur le Net : www.foiresalon.com (site de l’association des Foires, salons et congrès de France). (source : "l’étudiant.fr")

Pour toutes les matières, une pédagogie adaptée


MATHS MELISSO COURS PARTICULIERS est agréé CESU

sous le numéro

N/141209/F/075/S/131


HJEAH1506125711