Mathsmelisso
LA REUSSITE AU CARRE DEPUIS 1996
Ressources Pédagogiques
Ressources Documentaires
Espace Enseignants

Découvrir cette rubrique

Biologie, chimie, pharmacie

Le secteur, qui emploie plus de 290 000 personnes, est globalement en petite forme, mais les recruteurs restent optimistes pour l’avenir.

LE SECTEUR

La pharmacie grippée

Cinquième producteur dans le monde et 2e en Europe, les industries chimiques pèsent très lourd dans l’économie française. Pourtant, en ces temps de mondialisation, elles doivent faire face à la concurrence venue d’Asie et à une automatisation des tâches de plus en plus élevée.

Au cours des 10 dernières années, le secteur a connu une érosion du nombre de ses salariés. Total, L’Oréal et Air Liquide, les 3 leaders du secteur, continuent néanmoins d’afficher des bilans très positifs. Globalement, c’est le secteur des savons, parfums et produits d’entretien qui se porte le mieux, suivi de la chimie organique (pétrochimie, matières plastiques, etc.).

Les résultats de l’industrie pharmaceutique sont plus inquiétants : en 2008, 6.500 postes ont été supprimés. La baisse des prescriptions, les déremboursements et le développement des médicaments génériques infléchissent l’économie des laboratoires français tels Servier ou Pierre Fabre.

LES MÉTIERS

Le boom de la sécurité et du contrôle qualité

L’industrie chimique doit répondre à des critères toujours plus stricts en matière de sécurité, d’hygiène et de développement durable. Aussi, de nouvelles exigences émergent en termes de formation, avec un niveau de qualification revu à la hausse. Les recrutements concernent principalement des profils combinant la production et le contrôle qualité ou bien la production et le contrôle sécurité. Mais le secteur a aussi besoin d’ingénieurs généralistes, pour ses métiers de fabrication, conditionnement et maintenance.

Dans l’industrie du médicament, tous les métiers ne sont pas touchés par la crise. Les entreprises rencontrent même des difficultés pour recruter des ingénieurs et des techniciens dans la production, le contrôle qualité et la réglementation.

LES FORMATIONS

Une carte à jouer pour les bac + 2/3

L’offre de formation en chimie et biologie est riche et variée. Les cursus courts sont nombreux : DUT (diplômes universitaires de technologie) chimie, DUT génie chimique-génie des procédés, DUT génie bio¬logique, BTS (brevet de technicien supérieur) bioanalyses et contrôles…

Quelques licences professionnelles sont également spécialisées dans ces domaines. Au niveau ingénieur, les entreprises recrutent à la fois dans les écoles généralistes et spécialisées en chimie et génie chimique (membres de la fédération Gay-Lussac). L’université propose quant à elle des masters pro en relation avec le secteur, et accueille les futurs pharmaciens, qui doivent suivre un cursus de 6 à 9 ans.

lire > Les Métiers de la biologie et des biotechnologies, les Métiers de la médecine et de la pharmacie, éditions l’Etudiant.

Contact > UIC (Union des industries chimiques), tél. 01.46.53.11.00. Sur le Net > Le site officiel des entreprises du médicament. Il regroupe des infos sur l’activité économique, les entreprises, les métiers et les formations du secteur pharmaceutique

> Le site des métiers de la chimie. Créé par l’UIC, il est plus largement dédié au secteur de la chimie. (source : « l’étudiant »)

Pour toutes les matières, une pédagogie adaptée


MATHS MELISSO COURS PARTICULIERS est agréé CESU

sous le numéro

N/141209/F/075/S/131


DEXHX1511204176