Mathsmelisso
LA REUSSITE AU CARRE DEPUIS 1996
Ressources Pédagogiques
Ressources Documentaires
Espace Enseignants

Reprise de l’encadrement scolaire et aide aux devoirs le jeudi 7 septembre

Accueil du site > A jeter > Guide des métiers > Environnement > Découvrir cette filière

Découvrir cette filière

Environnement

En plein essor, le secteur de l’environnement, qui regroupe plus de 375.000 emplois en France, offre surtout des débouchés dans la prévention et le traitement des nuisances. Les postes au contact de la nature restent rares.

LE SECTEUR

Deux tiers des emplois en éco-industrie

Captage et distribution d’eau, recyclage des matériaux, dépollution des sites… En France, l’environnement est avant tout l’affaire des éco-industries. Ces entreprises un peu particulières ont pour activité principale la mesure, la prévention et la réduction des pollutions en tout genre (déchets, bruit, etc.). On en compte environ 2000. Parmi elles, Véolia environnement et Suez environnement, deux groupes français qui exportent aujourd’hui leur savoir faire à travers le monde. Les éco-industries emploient deux-tiers des salariés "environnementaux".

Le dernier tiers travaille pour les collectivités territoriales qui se chargent notamment de la gestion des réseaux d’eau potable et du nettoyage des rues. Depuis dix ans, les recrutements progressent. Mais tous les métiers ne profitent pas de ce dynamisme.

LES METIERS

L’environnement s’ouvre aux techniciens

Dans l’éco-industrie, le traitement des eaux usées et la gestion des déchets emploient à eux seuls plus de la moitié des actifs du secteur, le plus souvent à des postes de technicien. Depuis quelques années, les métiers liés aux énergies renouvelables et à l’économie d’énergie sont eux aussi une source non négligeable d’emplois.

L’industrie traditionnelle recherche quant à elle des profils plus qualifiés – des ingénieurs, notamment – pour évaluer l’impact environnemental de ses activités, réduire les nuisances et sensibiliser son personnel à la préservation de l’environnement.

Le poste de chargé de développement durable est par exemple en plein essor. Mais l’augmentation du nombre d’embauches dans le secteur ne profite pas forcément aux métiers spécifiquement environnementaux : les entreprises font souvent appel à des techniciens et ingénieurs polyvalents, spécialisés par exemple en HSE (hygiène, sécurité et environnement). Enfin, certains domaines d’activité, comme la gestion d’espaces naturels, sont aujourd’hui victimes de leur succès : les diplômés qui sortent des écoles sont trop nombreux par rapport aux postes proposés.

Fiche secteur

Acousticien (*)

Agent d’exploitation du réseau (fontainier) (*)

Conseiller en environnement

Garde-moniteur

Garde-pêche

Géologue

Ingénieur en analyse de l’air

Ingénieur hydrologue

Juriste en environnement

Paysagiste

Responsable commercial environnement

Responsable de station d’épuration

Responsable environnement

Technicien de laboratoire

Technicien de mesure de la pollution

Technicien en traitement des déchets

Technicien supérieur forestier

LES FORMATIONS

Quelques spécialistes, une majorité de généralistes

Les formations liées à l’environnement sont principalement dispensées dans les lycées professionnels et en université. Les premiers proposent BTS (brevets de technicien supérieur) et DUT (diplômes universitaires de technologie) menant leurs étudiants vers un diplôme de bac + 2. On trouve ainsi trois BTSA (brevets de technicien supérieur agricole) – gestion et maîtrise de l’eau, gestion et protection de la nature, gestion forestière –, deux BTS – métiers de l’eau, et hygiène, propreté, environnement –, et le DUT génie biologique, particulièrement adaptés aux besoins du secteur.

La voie professionnelle prépare surtout aux métiers de prévention, de réduction des pollutions et à l’aménagement du territoire. Il est possible de poursuivre ses études en licence professionnelle, en IUP (institut universitaire professionnalisé, 9 sont spécialisés dans l’environnement), dans l’une des écoles spécialisées (telle que l’EME – École des métiers de l’environnement) ou encore dans des écoles d’ingénieurs. Mais les entreprises apprécient aussi les diplômés des filières généralistes (ingénieurs notamment) et, plus encore, ceux qui sont issus de secteurs comme l’électromécanique, le BTP, la chimie, l’économie ou la communication.

À lire > Environnement, ces métiers qui préparent l’avenir, éditions l’Etudiant. Sur le Net > Le site des réseaux TEE (territoires, environnement, emplois), propose des offres d’emploi, des forums, des fiches métiers… > Le site du ministère de l’Écologie rassemble des dossiers très complets sur les problématiques environnementales actuelles. > Un site qui met à disposition des internautes 81 fiches consacrées aux métiers de l’environnement. > Le site de l’AFITE (Association française des ingénieurs et techniciens de l’environnement) dispose de nombreuses adresses utiles, d’informations et d’une base de données sur les formations à l’environnement. (source : « l’étudiant.fr »)

Pour toutes les matières, une pédagogie adaptée


MATHS MELISSO COURS PARTICULIERS est agréé CESU

sous le numéro

N/141209/F/075/S/131


ACBEX1506449701