Mathsmelisso
LA REUSSITE AU CARRE DEPUIS 1996
Ressources Pédagogiques
Ressources Documentaires
Espace Enseignants

Découvrir cette filière

Aéronautique et espace

Ce secteur qui emploie 250.000 personnes en France n’a pas été épargné par la crise économique mondiale. Pendant que l’industrie aéronautique et spatiale continue d’embaucher, le transport aérien se réorganise pour limiter les pertes.

LE SECTEUR

Un ciel encore nuageux

Touché par la crise économique, le transport aérien tente depuis 2 ans de redécoller. Pour l’année 2010, les ¬com¬pagnies aériennes mondiales pourraient perdre près de 2,3 milliards d’euros, contre 7,6 milliards en 2009. Si les pertes sont plus réduites, la baisse du nombre de passagers – de plus en plus tentés par les compagnies low cost – et la hausse du prix des carburants continuent, en revanche, de peser sur les finances des grandes compagnies. Par exemple, Air France-KLM a annoncé une perte record de 1,55 milliard au printemps dernier et envisage de réduire ses effectifs de 4.000 personnes d’ici à 2013.

En avril 2010, le blocage au sol des avions, causé par le nuage de cendres du volcan islandais, n’a pas arrangé les affaires des compagnies, dont le manque à gagner est chiffré à 186 millions d’euros.

Dans ce contexte, l’activité de l’industrie aéronautique et spatiale continue, quant à elle, d’être soutenue. Les embau¬ches (7.000 en 2009, pour la moitié des cadres) demeurent timides, mais les professionnels sont confiants : la reprise amorcée cette année devrait se confirmer en 2011. Les ¬inves¬tissements augmentent et le budget consacré à la recherche et au développement repart lui aussi à la hausse.

LES METIERS

Plus souvent à terre que dans les airs

Contrairement aux idées reçues, le transport aérien emploie surtout du personnel au sol. Les besoins des compagnies aériennes et aéroportuaires concernent principalement des profils bac à bac + 2, de formation commerciale ou technique. Quant à l’industrie aéronautique, elle fait la part belle aux métiers techniques et recrute des profils variés, du CAP (certificat d’aptitude professionnelle) au BTS (brevet de technicien supérieur).

Plusieurs programmes ambitieux chez Airbus et Arianespace sont en phase de production : le secteur a besoin d’opérateurs et de techniciens pour la fabrication des pièces, l’assemblage, la maintenance des aéronefs, etc. Ces postes ne s’adressent pas aux seuls spécialistes de l’aéronautique, mais aussi aux électriciens, électroniciens, chaudronniers… issus de filières généralistes.

Cette industrie de haute technologie s’appuie aussi sur du personnel très qualifié. Les ingénieurs et cadres représentent plus d’un tiers des effectifs. Le plus souvent en bureaux d’études, ils imaginent les équipements et méthodes de fabrication du futur. La R&D (recherche et développement) est un débouché traditionnel pour les jeunes diplômés.

LES FORMATIONS

Quelques diplômes incontournables

Les classes préparatoires scientifiques sont la voie royale pour intégrer les grandes écoles du secteur (ENAC, ISAE, ESMA, ESTACA, IPSA) et devenir pilote de ligne, contrôleur aérien ou ingénieur aéronautique. Les postes de technicien sont eux occupés par des titulaires de BTS aéronautique (ex-MEMA) ou de DUT (diplôme universitaire de technologie) génie mécanique et productique, DUT génie industriel et maintenance, DUT mesures physiques, DUT génie thermique et ¬énergie, éventuellement complétés par une licence professionnelle ou un DU (diplôme d’université).

Il existe également quelques formations tournées vers l’exploitation aéroportuaire (préparation de l’avion, supervision des vols, etc.). Enfin, le CFS (certificat de formation à la sécurité), accompagné d’une attestation d’aptitude médicale et physique, est exigé pour les personnels navigants commerciaux (PNC).

Plus d’infos

À lire > Métiers de l’aéronautique et de l’espace, le guide 2010-2011, éditions l’Etudiant. Contact > Espace orientation Airemploi, Roissy-CDG, tél. 01.48.16.71.71. Cette association informe et oriente les personnes intéressées par les métiers de l’aéronautique. Sur le Net > Site de l’espace orientation Airemploi. > Site de référence sur l’emploi et la formation dans le secteur aéronautique et espace. (source, "l’étudiant.fr")

Pour toutes les matières, une pédagogie adaptée


MATHS MELISSO COURS PARTICULIERS est agréé CESU

sous le numéro

N/141209/F/075/S/131


EXIXE1511046167