Mathsmelisso
LA REUSSITE AU CARRE DEPUIS 1996
Ressources Pédagogiques
Ressources Documentaires
Espace Enseignants
Accueil du site > A jeter > Guide des métiers > Immobilier > Découvrir cette filière

Découvrir cette filière

Immobilier

Baisse des prix et du nombre de transactions... depuis 2008, le marché de l’immobilier en France a du plomb dans l’aile. Face à cette situation, les employeurs pourraient revoir leurs prévisions d’embauches à la baisse.

LE SECTEUR

Touché de plein fouet par la crise

"Quand l’immobilier va, tout va", proclame le dicton populaire. La crise économique mondiale a eu raison d’un secteur réputé florissant et dynamique.

Depuis 2008, l’activité des 40.000 agences immobilières du pays a diminué de 30 %. Les ventes de logement neuf ont chuté de 50 % et de 30 % dans l’ancien. Si certains professionnels veulent croire à un frémissement de reprise de l’activité, la crise semble profonde. Selon l’Ifop, 68 % des Français ont une mauvaise image des agents immobiliers (tout comme des banquiers d’ailleurs !).

En 2008, les entreprises du secteur ont connu une baisse d’effectifs de 11 %, dus aux départs volontaires comme aux licenciements. Beaucoup d’agences, qui s’étaient ouvertes dans l’euphorie des années 2000, mettent aujourd’hui la clé sous la porte. Les gros réseaux restent une source importante d’emplois, à l’image d’Orpi (1.200 agences) et de Century 21 (5.500 collaborateurs).

L’administration de biens occupe quant à elle 10.000 salariés chargés de gérer plus de trois millions de logements.

LES METIERS

Des cadres très choyés

Il y a quelques années, les recruteurs formaient "sur le tas" les nouvelles recrues. Aujourd’hui, l’heure est à la professionnalisation. Il ne suffit plus d’être un bon commercial pour faire carrière dans le secteur. De bonnes connaissances juridiques et fiscales, voire des compétences techniques dans le bâtiment, sont aussi demandées.

De même, dans le domaine de la promotion et de la gestion immobilière, les commerciaux doivent être capables de monter des plans de financement et de suivre chaque dossier de bout en bout. Cette évolution des besoins profite d’abord aux cadres, de plus en plus nombreux. Les bac + 5 issus d’école de commerce, les troisièmes cycles en finance ou fiscalité ainsi que les ¬titulaires de diplômes spécialisés (ICH, ESPI, etc.) sont aujourd’hui parmi les profils les plus recherchés.

LES FORMATIONS

Bac + 2, le minimum

Le BTS (brevet de technicien supérieur) professions immobilières est une bonne porte d’entrée dans le secteur, de même que le DUT (diplôme universitaire de technologie) carrières juridiques et le BTS négociation relation client. Dorénavant, les recruteurs cherchent des jeunes ayant de solides connaissances juridiques. En la matière, des formations longues, dispensées en université, type IUP et masters professionnels spécialisés en droit, répondent à cette attente.

Enfin, les formations en écoles spécialisées, dont celles de l’ESPI (École supérieure des professions immobilières) à Paris et des ICH (instituts d’études économiques et juridiques appliqués à la construction et à l’habitation) sont très appréciées des professionnels. (source : « l’étudiant.fr »)

Pour toutes les matières, une pédagogie adaptée


MATHS MELISSO COURS PARTICULIERS est agréé CESU

sous le numéro

N/141209/F/075/S/131


BEADB1511204477